Aaah les week-end de pont du mois de Mai. C'est bien, c'est beau, c'est avec Chéri. Avant, on serait partis en amoureux, les yeux dans la montagne en échangeant nos salives (bêrk ,bêrk), on aurait monté la tente comme des sauvages, dansé autour du feu et ri de nos bêtises. Mon programme de ce week-end, est malheureusement un tantinet différent.

Oui, là où nous aurions pu faire la grasse matinée en mêlant nos jambes (poilues pour lui et douces comme du satin pour moi), pousser des petits grognements de chatons qui ronfle (uééé sexxxxxxxy!) et bien, nous avons eu droit à un exposé de vocabulaire avec gammes de grammaire de la part de Superwinner! C'est fou ce qu'il en a des choses à raconter!! Et il cause, mais il cause! Et bien sûr à 6h50 le matin. Parce que sinon c'est pas drôle.

Alors après moults retournements et grognements de lionne enragée, de soupir de veuve éplorée et de gémissemets de grands bléssés, je me suis levée pour aller chercher la bête. Qui m'a bien sûr accueuillie avec son grand sourire, ses 4 membres qui gigotaient de partout et sa bouille d'ange.

Résultat, à 10h du matin, là où nous aurions pu (avant, dans un lointain passé) envisager de pratiquer le coït jusqu'à 12h (au moins!), nous voilà comme deux pauvres vieux fatigués, avec la vaisselle à faire, la maison à ranger pendant que Superwinner, lui, ronfle allègrement sur son tapis d'éveil.

Je suis blasée.