Je lis, je lis, et je lis encore......alors pour palier à des oublis, je sens que je vais me faire une petite liste de mes lectures du moment, tout en me rappelant les pourquoi "je l'aime" ou "je le déteste".

Déjà, il faut savoir que je voue un amour inconditionnel à la littérature. Lire est pour moi comme une seconde respiration. Donc, depuis que je suis en capacité de déchiffrer l'alphabet français, j'ai engouffré des tonnes de lettres, de signes, de phrases, de grands romans ou de petits charabias. Et ce n'est pas prêt de changer! (même que des fois je me dis que je devrais apprendre le braille au cas où mes yeux ne voient plus.....ué je sais, atteinte la fille!). Quand j'achète un livre, tout d'abord, je passe ma main sur la couverture. Il faut qu'elle soit agréable à l'oeil, au toucher. Puis je sens le livre. Littéralement. Je cherche cette odeur caractéristique de livre fraîchement imprimé. Et enfin, très souvent, je lis le synopsis. Non pas réellement pour l'histoire (sauf si des fois, en trois lignes, on sent qu'on a déjà compris toute l'histoire), mais pour y sentir le style de l'écriture, l'atmosphère de l'histoire, avoir un avant-goût de ce qui m'attend.

Mes domaines de prédilections : le fantastique et le roman noir!

Ma grande faiblesse : j'adore acheter des livres. Je n'aime pas ceux d'occasion, car je n'ai pas la sensation de pouvoir me "lier" avec eux. C'est un peu comme si ce n'était jamais MES livres (on sent la névrose de la donzelle).

Ma deuxième plus grande faiblesse : je rêve d'une bibliothèque à l'ancienne (et présente dans la plupart des films américains) avec une cheminée au centre et des rayonnages qui s'étaleraient jusqu'au plafond (malheureusement, vivant à l'heure actuelle dans l'équivalence d'un trou à taupes miniatures, mon stock est en carton, à se geler les miches au grenier!!). Chéri m'aime. Parce que je suis gentille, je fais bien la cuisine, je suis tarée et maladroite et MALGRÉ mon amour pour les livres. Parce qu'un amour comme ça, c'est envahissant. Et pire, c'est cher! J'ai beau me limiter et ne pas faire de folies (genre j'attend les modèles en poche parce sinon je trouve que le prix est vraiment exagéré / ou encore je n'achète pas des livres tous les mois), je me suis toujours refusée à calculer le prix, par peur de me sentir coupable. Et je REFUSE de me sentir coupable pour un plaisir pareil. C'est tout simplement......trop bon :-).

Alors je vais commencer par mon dernier coup de coeur. Mais genre le coup de coeur qui n'arrive qu'une fois tous les dix ans (donc en gros là, c'est un cadeau que je vous fais).

Le-livre-sans-nom

 

Voilà, qu'on se le dise, j'ai ADORÉ cette histoire! J'ai adoré le style, l'atmosphère, et le tout. Pour la petite histoire, j'ai découvert ce livre (comme ça m'arrive souvent à force de traîner mes sandales dans des librairies) alors qu'il venait juste de sortir en France et j'ai dû "patiemment" (sans aucune patience en fait!) attendre la suite. J'ai été subjuguée! Sisi, réellement. En lisant j'avais l'impression de me prendre un uppercut à chaque nouveau chapitre. Pourquoi? Parce que je ne m'y attendais pas du tout, tout simplement. Je n'avais jamais lu une histoire de ce genre. J'étais partagée entre l'envie d'exploser de rire (tellement de clichés, tellement...incongru!) et l'inquiétude réelle pour les personnages de l'histoire. Le rythme ne me laissait pas le temps de reprendre haleine, il y avait des rebondissements en cascade et sans que mon esprit sache s'il devait y croire ou non, j'avais l'impression d'être ballottée constamment au rythme du Bourbon Kid et de vivre moi-même l'aventure. Et c'était délectable! 

Alors oui c'est particulier, oui faut aimer. Mais le bonheur des livres c'est qu'il en existe pour tous les goûts! :-)